Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Argh !

25 Juin 2016, 01:55am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Argh !

Les dessinateurs de BD, à la librairie, on en a déjà vu.

Et malgré son état permanent de fatigue, le chroniqueur vous rendait (plus ou moins...) compte des évènements.

Même quand ils sont trois (clic)

Même quand il n'y en a qu'un mais que cela dure toute la nuit ! (clic)

Mais là... Dix d'un coup ! Et encore, il y en a un qui n'arrive que demain matin...

Autant vous prévenir tout de suite : pour savoir ce qu'il se passe, ce qui se raconte et ce qui se prépare, vous n'avez pas d'autres choix que de venir !

Comment voulez-vous qu'un être humain (Absolument ! Le chroniqueur fatigué fatigant est à classer dans le règne humain ! Vilains que vous êtes)) puisse à la fois vous rendre compte du "Charming WorlTour" de Bob Robert, avec Olivier G. Boiscommun, Pascal Croci, Patrick Goulesque et Lucien Rollin en première partie, dans le rôle de Chippendales façon "Village People"... D'un Zombi Parade filmé avec la peau de magret en maquillage...

Et en même temps vous prévenir de faire attention aux risques de vomissements (les grandes plaques rouges, elles, ne sont que du psoriasis, ce n'est pas contagieux...) provoqués par la proximité géographique de certains auteurs lors de dédicaces (oui, Roger fait parfois cet effet...)

Et aussi, tout en même temps, vous raconter les histoires de string en fourrure, des "histoires qui finissent mal au début" (!?!)

Et l'histoire d'une mère qu'on mange en ventriloquie façon Petrucciani (comprenne qui pourra !)

Sans oublier la vision d'horreur de Roger et Lucien en EHPAD, le déambulateur planté dans le gazon et se disputant pour ne pas passer en premier à l'épreuve du suppo...

D'ailleurs, la maison de retraite est un sujet de discussion, certains se montrant impatients de s'y rendre afin qu'on les fasse manger...

Alors moi je dis : Non ! Là, c'est trop ! Halte aux cadences infernales et protégeons les pauvres cerveaux assaillis par ces délires acadabrantesques ! D'ailleurs, zou ! Au lit !

Argh !

Commenter cet article