Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Info, si possible !

14 Novembre 2012, 21:38pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Alors... si Bouygues veut bien me laisser 2 min 30 de connexion ininterrompue... une info :

 

La Louve vient ce samedi 17 novembre. Et avec la famille !

 

Bon, inutile de présenter plus avant La Louve aux habitués du Grand Selve.

 

Yann Kervran, vous connaissez aussi.

 

Pour ceux qui auraient besoin de compléments afin de mieux situer... ils peuvent avec bonheur parcourir ce blog.

Ou cliquer ici, ou encore là.

 

Inutile de tenter d'insérer des photos, rien que pour écrire ces 7 lignes, il aura fallu attendre 10 min entre chaque période de connexion de 40 secondes.

 

Ca n'intéresse personne, mais ça soulage !

Lire la suite

Considérations sur le temps qu'il fait et le temps qui passe...

8 Novembre 2012, 10:32am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Les habitués s'inquiètent et se demandent quel prétexte le chroniqueur fatigant va utiliser pour vous boursoufler le cortex de bon matin.

"Quelle ânerie va-t-il encore proférer pour nous fatiguer les synapses ?"... Voilà ce que vous vous dites.

Si, si... Depuis le temps, on se connaît !

Que ces mauvais esprits passent donc leur chemin.

Car il essentiel, pour certains du moins... de l'écrire : il commence à faire frisquet !

 

Oui, bien sûr... La rumeur était parvenue à la plupart d'entre vous.

Toutefois...

Il est utile de préciser que ce n'est qu'un début. Les probabilités et les prévisions de MétéoFrance sont unanimes : la température va encore diminuer au cours des mois qui viennent. Si !

En d'autres termes : on s'approche de l'hiver, sans toutefois y être encore.

Et en hiver, les températures sont globalement plus basses qu'en automne.

Voilà, voilà...

 

Ainsi, au hasard (ou presque), on peut considérer qu'une température de 14°C n'est pas anormale en cette saison, alors que 4°C à l'intérieur de la librairie serait franchement inquiétant !

On peut d'ailleurs affirmer qu'il est impossible de travailler dans une papeterie à 4°C, soit parce que votre corps ne répond plus, soit parce que l'épaisseur des vêtements vous empêchent de bouger et que la préhension est impossible du fait des moufles au-dessus des gants qui recouvrent les mitaines.

 

Ce rappel et ces précisions hautement indispensables (Si ! Absolument !) pour illustrer le handicap qu'ont certaines personnes avec le ressenti de la température ambiante.

Car, il faut le savoir, certains sont incapables d'apprécier, même approximativement, les conditions de froid qui les entourent.

 

Heureusement, un jésuite du 17è siècle qui pensait à s'amuser (grâce aux mathématiques !) a décrit la dilatation des corps exposés à la chaleur, que le brave (?) ami de Galilée, Sanctorius, a expérimenté, ce qui a permis au savant Ferdinand II de Médicis d'avoir l'idée d'emprisonner de l'alcool dans un tube de verre hermétique.

 

Vous visualisez le montage ?

En gros, ça a permis d'obtenir, plus tard, le magnifique objet que nous avons le plaisir de vous présenter ici :

 

thermometre-deco-metal-tt522.jpg

 

UN THERMOMETRE !

 

Vous êtes contentsd'avoir passé 10 minutes à lire ce qui précède pour en arriver là...

 

Et pourtant... Une précision s'impose. Réellement : le mode d'emploi !

 

Comme vous le voyez sur l'image, deux séries de nombres sont présentes sur cet objet : à gauche des degrés Celcius et à droite des degrés Fahrenheit.

La température est indiquée par le niveau supérieur du liquide de couleur rouge, présent dans le petit tube central.

 

Une évidence (une de plus...) : pour lire la "bonne" température, il faut que l'appareil soit correctement étalonné.

Ca signifie que le tube de verre doit être judicieusement positionné par rapport aux séries de nombres. Pour cela, il convient de s'assurer que le réservoir de produit qui se dilate plus ou moins (la petite "boule" rouge) est bien dans la loge idoine à cet effet...

 

A défaut de quoi, vous pourriez annoncer des températures (et donc vous faire inutilement peur) aussi fantaisistes que celles du bon (?) Grand-Duc de Toscane évoqué plus haut... (pour qui la glace en train de fondre était à une température de 13°C)

Lire la suite