Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

C'est pas tous les jours

28 Novembre 2015, 22:11pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

C'est pas tous les jours...

Pour l'instant, cela constitue le titre de l'article.

Un titre d'une platitude, malheureusement pas si rare. Mais comme le chroniqueur rouspète devant son clavier depuis une heure pour trouver un titre, que sa seule réussite a été jusqu'à présent, et dans l'ordre de

faire fuir sa fille, agacer son épouse, refaire fuir sa fille revenue voir si le calme était revenu, avoir un exposé sur l'inutilité de torturer son inconscient avec son conscient, faire fuir le chien, avoir envie d'un colonel pour stimuler l'inspiration, faire fuir son épouse, céder à son envie...

Vous avez donc un chroniqueur, seul (mais peut-être était-ce finalement le but recherché...) avec son citron vert-vodka qui trouve la solution : un titre potentiellement provisoire, avec l'explication qui va agacer le lecteur et... donc le laisser libre de délirer tranquillement au souvenir de la journée passée en compagnie de Marc N'Guessan.

Là, vilains comme vous êtes, vous vous dites... Aïe ! La journée a été rude pour provoquer tant d'agacement !

Et bien... Absolument pas !

Et si l'occasion se présente, on vous conseille même d'en faire autant.

Il n'est pas si fréquent d'être en aussi bonne compagnie qu'avec ce dessinateur !

Il est d'une amabilité, d'une gentillesse qui inspirent immédiatement la sympathie.

En plus, il est drôle et -cerise sur le gâteau- il parle en dessinant. Si !

Donc, on en profite pleinement, toute la journée.

Oui, toute la journée... car vous les connaissez au Grand Selve : c'est journée continue, ou presque. Pas d'arrêt dans les dédicaces.

L'auteur est obligé de prétexter un "besoin de s'isoler pour réfléchir" pour satisfaire un besoin naturel. Pfff

 

 

Cliquez sur les images pour agrandirCliquez sur les images pour agrandir

Cliquez sur les images pour agrandir

Oui, vous avez bien vu : ils l'ont installé sous la surveillance franchement rapprochée de Betty !
C'est vous dire qu'il n'avait d'autre choix que de dédicacer, encore et encore...

Bon... Avouons le... Il n'a pas eu l'air trop traumatisé puisqu'il était prêt à revenir ! (ou alors c'est la peur qu'on ne le laisse pas repartir qui a motivé ces propos...)

Et puisqu'on vous encourage à passer un très bon moment avec Marc N'Guessan, autant le faire au Grand Selve.

Parce que... il y a des bonus...

En effet, il n'y a que là que vous verrez une cliente s'attirer les foudres de la dame brune pour avoir dit au libraire "vous êtes un amour", lequel libraire descend au rayon jouet avec un client lorsque ce dernier lui dit "je crois que la mienne est plus grosse que la tienne" !

Si, si ! Absolument !

On n'entend pas cela partout !

Bon... rassurez-vous, vous pouvez continuer à envoyer vos enfants à la librairie en toute quiétude, ces deux là discutaient extension de jeu et il importait de savoir quelle était la plus importante de ces extensions. Mais tout de même...

Heureusement, le dessinateur, conscient de son rôle exemplaire lui, expliquait que comme il était bon élève, il finissait vite ses exercices et donc s'ennuyait... alors il dessinait.

A quoi tiennent les vocations !

Et pour dessiner, il dessine. Et en excellent artisan, son style sert l'histoire et change en fonction de celle-ci, du public...

Naturellement, quand on écrit "son style change", c'est un raccourci : l'auteur travaille un style en adéquation avec l'objectif recherché... ce qui doit juste constituer une légère différence faite d'innombrables heures de travail.

Tout cela dans la plus authentique modestie, et c'est avec la même humilité qu'il raconte que son admiration pour Arno l'a empêché de dire oui à Alejandro Jodorowsky pour la reprise d'Alef-Thau !

Ce qui lui permet d'accomplir toute sorte de travaux : la BD, le dessin de presse, la peinture de plafond à condition que celui-ci soit éclairé même en plein jour... et même la signalétique !

Si :

Faites déroulez, et cliquez pour agrandir la photo souhaitée
Faites déroulez, et cliquez pour agrandir la photo souhaitée
Faites déroulez, et cliquez pour agrandir la photo souhaitée

Faites déroulez, et cliquez pour agrandir la photo souhaitée

Vous l'aurez compris : il est fort probable qu'on le revoit ce dessinateur.
Naturellement, dès qu'une date sera fixée, le chroniqueur s'empressera de vous la communiquer (enfin... si on lui donne longtemps à l'avance, qu'on lui rappelle un mois avant, et la semaine qui précède la venue...).

En attendant, un nouveau et un déjà connu seront présents le 19 décembre !

C'est pas une nouvelle ça ?

On savait que vous seriez heureux de l'apprendre.

Avec tout ça, le titre n'a pas changé... Bof...

Lire la suite

La faute aux kakémonos

28 Novembre 2015, 01:10am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Puisqu'on vous le dit !

D'ailleurs, on le répète : C'est la faute aux kakémonos.

 

Bon... C'est vrai... Reconnaissons le, l'article annonçant la venue de Marc N'Guessan frolait l'indigence.

Pourtant, cette fois, le chroniqueur a eu le temps de se préparer. Juste ce qu'il faut.

D'habitude, on lui dit : "tiens, le (une date tellement lointaine que le chroniqueur n'a aucune chance de la retenir), il y a Bidule (ce n'est pas un manque de respect, mais une citation de Franquin... comprenne qui pourra) qui vient". Et là, forcément, le chroniqueur ne retient pas puisque c'est pour dans 3, 4 ou 6 mois, on aura tout le temps d'en reparler... Sauf que...

 

Bref, là... le chroniqueur fatigué (surtout à cette heure) n'a même pas cette excuse.

 

En plus, il parait que l'auteur de BD qui vient est super sympa !

Et ce qu'il fait est plutôt surprenant, par la capacité qu'il a à modifier son dessin !

Mais ça arrive (d'accord... surtout au chroniqueur fatigué, fatigant). Le manque d'inspiration, la source à délire à sec, le robinet à soliloque fermé, les vannes à sottise résolument closes !

Quoiqu'il en soit, il eut encore été possible de de se reprendre, d'écrire un article bien senti sur les bonds stylistiques de l'auteur dont les créations peuvent faire penser tour à tour à Loiseul, à un auteur "Dupuis" (de l'époque où cela signifiait encore quelque chose...) ou à d'autres encore (et puis le chroniqueur n'a pas lu l'œuvre intégrale de Marc N'Guessan, il est tard et vous vous perdez dans les phrases trop longues, on est obligé de re-expliquer et non là vraiment il est trop tard.

Cela eut été possible, mais cela n'a pas été.

Evidemment, vous voulez savoir pourquoi, curieux comme vous êtes !

Mais c'est qu'il est tard.

Enfin... C'est que le chroniqueur se doit à ses lecteurs assidus (absolument ! il y en a ! Au moins une. Je l'ai rencontrée aujourd'hui. Enfin... hier. Car il est tard ! Ce qu'on m'oblige à faire tout de même... N'empêche que je l'ai vue cette lectrice. Si ! Merci madame pour vos compliments. Ca fait du bien d'être abordé par de vraies gens sympathiques (oui oui, vraies et non vrais - lire cet article (clic) passionnant, à cet égard)... zou on ferme la première parenthèse. C'est que même fatigué, même à cette heure (il est vraiment très tard), le chroniqueur n'oublie pas les parenthèses !) (et non, le chroniqueur n'a pas la grosse tête, non il ne se prend pas pour une vedette de hollywood boulevard sur garonne- clic)

 

Donc...

Il se trouve que pour motiver (?) le chroniqueur dans son écriture, on lui a dit : "Tu as vu les kakémonos ? Ils sont chouettes, non ? Fais aussi bien pour ton article !"

Tout cela avec un sourire entendu... non, on n'entend pas les sourires, en revanche on perçoit très bien la moquerie que le sourire trahit. Si !

Et d'abord, c'est tout à fait injuste ! Parce que, malgré la capacité mnésique de l'huître qui le caractérise, le chroniqueur se souvient parfaitement que les machins allongés posés de part et d'autre de la porte de la librairie se nomment kakémonos.

Même qui'on vous les montre, parce qu'en revanche... si le nom est acquis... ça ne suffit pas à imposer leur présence dans le champ visuel du chroniqueur... ni des gérontophages...

 

 

 

 

 

La faute aux kakémonos
La faute aux kakémonos

C'est vrai qu'ils sont sympa ces kakemonos. Mais ça veut dire quoi "fais aussi bien" ?

Ben... voilà... c'est fait ! Je les ai mis sur le blog. C'est bien aussi non ? (à défaut d'être aussi bien).

Comment ? C'est facile ?

Oui ben... Il est tard !

Et plutôt que critiquer, allez vous coucher pour accueillir Marc N'Guessan demain (enfin... tout à l'heure) à la librairie Grand Selve de Grenade sur Garonne, dès 10h.

Lire la suite

Marc N'Guessan, du rugby, de la B.D.

25 Novembre 2015, 16:01pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Un sursaut de vie chez le chroniqueur... pour annoncer la venue ce samedi de Marc N'Guessan, auteur de B.D.

Vous connaissiez "Aberzen" :

ou encore "Petit d'homme", ou même ses débuts avec Gadel le fou...

De toute façon, si vous ne connaissiez pas (honte à vous), vous pourrez les découvrir à la librairie Grand Selve de Grenade sur Garonne. Sauf "Arthur et les Minimoys"... les albums étant épuisés ! (fou, non ?)

Et le dernier né : le tome1 de "Les implacables", édité chez Privat.

 

alors, amoureux du rugby, ou pas... il y en aura pour tous les goûts ce samedi !

Lire la suite