Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Dans la gueule de La Louve

12 Mai 2012, 23:01pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Un nouvel article !

Ca fait tout de même une moyenne de un article par jour sur 3 jours... On frise l'exploit ! Et surtout le surmenage...

Aujourd'hui, il y avait deux auteurs au Grand Selve de Grenade sur Garonne, c'est pourquoi on va évoquer autre chose !

Non pas que les dits auteurs soit désagréables et qu'il soit préférable d'oublier cette journée... franchement, c'était très sympa.

Mais si on vous donnait toujours ce que vous attendez, on s'ennuierait !

 

Autre chose donc...

Ainsi que l'éditeur susceptible l'a fait remarquer, nous avons réussi un exploit : manger le pain de La Louve sous son nez et réussir à sortir vivant.

Remarquez bien que la vraie difficulté est d'entrer et non de sortir, tant La Louve mériterait de s'appeler le renard !

C'est qu'elle est plus rusée qu'affamée (quoi que...) !

 

Pourtant tout avait bien commencé :

SMS du chroniqueur indiquant son souhait de rendre visite, de découvrir les éditions de La Louve...

Réponse de l'éditeur : pas de problème mais... qui êtes-vous ?

 

Vous remarquez tout de suite l'ambiguité de la réponse : le ton est ouvert et sympathique mais, au passage, on vous explique que votre numéro ne mérite pas de figurer dans les contacts de l'éditeur...

Après avoir décliné son identité, le chroniqueur obtient un rendez-vous et l'indispensable adresse de la tanière !

 

Tout paraît simple et l'idée d'une escapade dans le Lot est toujours réjouissante.

Sauf que... vous êtes immédiatement prévenu de l'incapacité des GPS à trouver l'adresse... (en effet, mon géolocalisateur a refusé avec obstination de reconnaître le nom de la rue).

Après vérification dans l'annuaire... on trouve une autre adresse ! Même commune mais rue différente !

Là, déjà... un doute s'installe...

 

Ne reculant devant aucun effort pour vous informer, le chroniqueur décide de tenter le voyage, sans filet.

Quelle abnégation n'est-ce pas ?

Oui... Merci !

 

Avant de partir, appel de l'éditeur : "N'arrive pas trop tôt, mon détendeur a laché !"

???

(J'admets qu'avant 10h, les charades... j'ai du mal ! Aussi décidai-je de ne pas m'encombrer l'esprit à chercher une signification sensée à ce message.)

Départ pour le Lot donc.

Arrivé au centre de la commune, n'ayant pas plus rencontré la rue indiquée par l'éditeur que celle notée sur l'annuaire... on se décide à appeler...

"T'es où ?

Bon alors tu prends en face

- Là où il est indiqué route barrée ?

- Oui, c'est pas un problème

- Bon...

- Ensuite tu tournes à droite et tu continues jusqu'à voir ma voiture. Je te laisse, j'ai fini de remettre mon nouveau détendeur

- ???

 

En effet, la route barrée n'est pas un problème !

Il suffit de rouler un peu sur le tas de gravier (visiblement d'autres ont réussi à le faire, il y a des traces de passages qui ont presque divisé le tas en deux... ça encourage...).

Gravier traversé

On évite le tas de sable en passant tout juste entre le muret et le sable.

On évite le rouleau mécanique qui tasse la route, en reculant sans vous voir.

On slalome entre les travailleurs équipés de pelles, visiblement d'abord surpris de votre intervention dans le chantier, ensuite agacés de devoir reculer dans le goudron pour ne pas être écrasés...

On décide de ne pas voir le camion commençant à constituer un second tas de gravier (cette fois, il va vraiment falloir le reconstituer le tas... ils ont bien fait d'ammener des pelles les gars de la DDT...) et enfin, on aperçoit un panneau avec le nom de la rue ! Si ! Ce nom connu des seuls habitants...

 

Une seule habitation avec une voiture, espérons que ce soit la bonne...

Oui !

 

Enfin, la visite et l'interview peuvent commencer.

On découvre donc le parcours d'un éditeur atypique, on comprend qu'une vocation peut à la fois naître très jeune et mettre du temps à éclore et plein de choses intéressantes.

 

Surtout, on prend des photos.

Notamment celle qui suit et qui présente la vue depuis les bureaux de La Louve :

Accueil2-0197.jpg

Et oui, c'est le Lot !

 

Commenter cet article

JL 13/05/2012 16:12


Même pas foutu d'expliquer le coup du détendeur ! Franchement, on se moque des lecteurs, ici !


 


Quant à l'épopée gravillonaire et sableuse, t'as qu'à avoir un 4x4 avec pare-buffle, comme tout le monde !


 


Là !