Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Ecrire l'Europe

23 Mai 2013, 11:28am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Sous l'impulsion de Hélène Duffau et de Emilie Toutain,  Graphites (clic) organise Ecrire l'Europe (clic).

 

Vous avez vu, il y a des "clics". Ca évite de re-écrire ce qui l'a déjà été, très bien, par d'autres.

 

Une fois que vous aurez visité les pages web en question, vous pourrez revenir sur ce blog.

En effet, cette année, la restitution des textes écrits par les lycéens du lycée de Ondes se déroulait à la librairie de Grenade sur Garonne, en compagnie d'une auteure française Muriel Romana et d'une auteure danoise, Merete Pryds Helle aussi appelée Madame Bruxelles.

  DSC04092

Mais ça vous le saviez déjà, puisque vous avez nécessairement lu cet article (clic).

DSC04109 DSC04111 

 

En revanche, ce que vous ne savez pas si vous n'êtes pas venu (c'est un tort !), c'est que la soirée a été très instructive, et pas forcément que pour les jeunes...

 

La lecture des textes par leurs auteurs, ou par des camarades, devant un public n'est pas chose aisée et les lycéens se sont bien sortis de cette épreuve.

Surtout, on retiendra qu'il existe des esprits vifs, auxquels l'imagination ne fait pas défaut !

En développant, on doit même pouvoir obtenir, entre autres, une nouvelle fantastique pas triste... il ne reste plus qu'à mettre la boule de billard sur orbite !

Et le texte "de moi"... et les autres !

 

DSC04115 DSC04117 

 

La soirée s'est poursuivie avec un débat, autour du thème de l'année : la place de la femme en Europe, animé par "Le Repaire" (clic).

Il a parfois un peu débordé, notamment sur l'enseignement de la littérature...

Alors le chroniqueur va se permettre un message de soutien très personnel : bien sûr que vous êtes utiles les prof ! Oui l'analyse de texte amène quelque chose, même si elle va parfois "trop loin", peut-être...

Une auteure elle-même a dit que parfois les lecteurs mettaient dans ses oeuvres des choses auxquelles elles n'avaient pas pensé.

Peut-être les auteurs peuvent-ils aussi découvrir quelque chose d'eux-mêmes à cette occasion... ?

 

Bien sûr qu'il est utile de savoir reconnaître un rythme, une "couleur", une "musique" dans un texte et que cela est significatif.

Bien sûr aussi que l'on peut aussi vivre sans cela et simplement recevoir avec plaisir (ou pas...) une oeuvre.

Le prof peut aider à trouver ce plaisir ET fournir les moyens d'accéder à un autre niveau de lecture pour ceux qui le souhaitent...

A nouveau, merci Madame Mazin (ne cherchez pas... vous ne connaissez pas).

DSC04151

Pour en revenir au débat, il est toujours intéressant de constater que les préoccupations des uns n'en constituent pas pour d'autres.

Certains acquis ne le sont peut-être pas pour tous et d'autres le sont alors que les "adultes" (?) n'y croyaient pas...

 

C'est aussi l'intérêt du débat !

 

Il convient de remercier tout particulièrement Mélanie Guillot pour l'interprétariat qui constitue un exercice compliqué, dont lequel elle a fait preuve de maîtrise ! (et pas en langue des signes comme pourrait le suggérer ces photographies)

DSC04099 DSC04126 DSC04129

 

Comme toujours, la soirée s'est terminée avec ceci :

DSC04156 DSC04161 


Commenter cet article