Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

La Louve sort de son terrier

22 Mai 2013, 08:05am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

arton86.jpg

D'abord, est-ce que la louve vit dans un terrier ?

Ce serait une louve qui se prend pour un lapin, ce qu'elle n'est pas.

On retiendra tout de même ce mauvais titre, parce que... ne cherchez pas, le chroniqueur fatigant a ses raisons que la raison etc...

 

On aurait aussi bien pu commencer par "Non, ce n'est toujours pas le compte-rendu de mardi dernier !".

Mais aujourd'hui, exceptionnellement, soyons positifis ! Youpi !

 

Evidemment, il y a ceux qui se disent déjà "ça y est, il est encore parti dans des digressions qui n'en finissent pas ! Ca va durer des lignes et des lignes, on a autre chose à faire que de se laisser gonfler le cortex par des élucubrations aussi pénibles que superflues."

 

Je dis : vous avez tort ! Vous n'avez vraisemblablement rien de mieux à faire.

Mais que vous préfériez aller planter vos tomates, ça vous regarde, vous n'avez qu'à lire ce qui est écrit en gras et qui résume l'information essentielle.

 

Les plus sagaces ont évidemment compris que Jean-Louis Marteil vient ce samedi 25 mai afin de dédicacer son dernier ouvrage.

En effet, nos lecteurs exemplaires (attention, il n'est pas écrit nos exemplaires de lecteurs, ni même sous-entendu que certains lecteurs seraient exemplaires et d'autres pas... on vous dit que le chroniqueur est dans un bon jour ! Ne le contrariez pas, ça pourrait vite changer) vont pouvoir retrouver ceux des personnages de la Chair de la Salamandre qui ne sont pas morts.

 

2 remarques s'imposent :

oui il y a des survivants à ce 1er tome où le nombre de morts rivalise avec celui des éclats de rire !

non, l'assertion selon laquelle on peut retrouver ceux qui n'ont pas été occis ne représente aucunement un pléonasme.

Je rappelle tout de même que l'auteur est Jean-Louis Marteil... C'est dire que l'on n'est aucunement à l'abri de voir reparaître un personnage précédemment défunt !

Il est bien capable de faire assassiner un mort !

 

Car le titre, mais vous l'aviez déjà lu, de ce nouvel opus (et pas le dernier... miam !) est L'Assassinat du Mort.

Si !

On ne vous donnera pas ici le titre du prochain, ni les circonstances ayant entouré son élaboration et encore moins les "bonnes fées" qui se sont penchées sur son assiette (oui, il faudra vous faire une raison, le tome3 n'est pas né dans un berceau mais dans un plat, délicieux par ailleurs). Sachez tout de même qu'il n'est pas piqué des vers... à moins que si, justement...).

 

Tout le monde le sait maintenant, je n'ai jamais lu les livres que les auteurs viennent dédicacer.

Pour une raison simplement égoïste : j'adore qu'un auteur me donne envie de lire son livre, ce qui est (presque) toujours le cas !

 

Naturellement, cette règle connaît une exception : ce livre, L'Assassinat du Mort.

Et j'en veux beaucoup à son auteur !

Parce qu'il m'a valu des côtes meurtries à force de recevoir des coups de coude dans celles-ci.

En effet, il est totalement impossible de ne pas glousser, voire de rire aux éclats à la lecture des aventures de Braïda et de Plate-couille, Godet-fendu, La Feuille et Les-Jumeaux... Ces derniers étant 2 personnes en une, ce qui ne facilite ni la compréhension ni visiblement l'écriture de l'histoire par l'auteur.

Car l'auteur se croit obligé de nous faire part de ses états d'âme ! De même que l'éditeur... Lorsque deux personnes qui n'en font qu'une s'étripent au sujet d'un personnage qui en est en fait deux... le cerveau du lecteur fait des noeuds, et il arrive même que lui aussi s'exprime en bas de page ! Si !

Toujours est-il que secouer le lit conjugal par ses spasmes de rire plus ou moins étouffés provoque en réponse des coudes dans les côtes. Et ça fait mal !

 

D'autant que, jamais à court d'idées farfelues (même si celle-ci a été soufflée par une libraire bien connue de nous...), l'auteur a sollicité quelques lecteurs afin d'élaborer un Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions, à l'usage des lecteurs érudits de "La chair de la Salamandre" et de 'L'assassinat du mort".

 

Non seulement, le chroniqueur fatigué a passé des nuits à lire (et faire des remarques désagréables sur) L'Assassinat du Mort, mais aussi à lire les définitions acadabrantesques fournies par des fous furieux (surtout des folles furieuses d'ailleurs...).

Vous vous devez donc de lire aussi, dans un genre totalement loufoque contrairement au roman qui ne l'est pas totalement mais qu'il convient toutefois de lire aussi, ce Dictionnaire indispensable et commenté etc...

 

Pour retrouver tout cela, vous pouvez cliquer sur l'image en dessous.

83471505_p.jpg

Dernière chose : inutile de faire remarquer que l'information essentielle (Jean-Louis Marteil sera présent ce samedi 25 mai 2013 à la librairie Grand Selve de Grenade sur Garonne) n'est pas en gras dans l'article... Il ne fallait pas me contrarier, vous étiez prévenus !

 

Commenter cet article

JL 23/05/2013 00:26


Je suis pas sûr d'avoir tout compris... Alors, je viens samedi ? C'est ça ? Y'avait vraiment pas moyen de me le dire simplement ?  :-)

Selve Addict Grenade sur Garonne 23/05/2013 10:18



Pourquoi c'est pas simple là ?


Tu sais pourtant que je peux faire vraiment compliqué !