Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Articles avec #hors piste

Hors piste coloré

7 Septembre 2017, 10:27am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Attention, cet article ne s'adresse pas à tous les publics !

Bien sûr, on vous glisse parfois des vidéos un peu "hautes en couleurs", comme celle de Blanche Gardin (qui vient très bientôt en dédicace, vous le savez... non ? Tsss... lisez ceci alors : clic).

Mais il n'y a là rien de choquant, alors que dans ce qui va suivre... sauf peut-être pour les daltoniens, et encore...

Donc, vous voilà prévenus, rien ne vous oblige à poursuivre.

Sachez encore qu'il est question de taupes caméléon, de vichy (pas céleste hein !), de pois et de calculette pour pink lady !

Oh, inutile de prendre cet air navré de celui qui s'apprête à subir les assauts graphorrhéïques d'un chroniqueur épuisé et épuisant.
D'abord rien ne vous y oblige et puis, comme toujours, ce qui est transcrit ici n'est que le pâle reflet d'une réalité selvienne, certes parfois consternante, dont la relation ne relève pas nécessairement de l'obligation absolue et dont la méconnaissance n'entrainerait pas de manque insurmontable dans votre vie.
C'est vrai... mais enfin... ça ne vous titillerait pas, même un peu, même un tout petit bout de cortex, voire de glande curiosétale, de ne pas savoir ce à quoi vous avez échappé en ne venant pas à la librairie Grand Selve de Grenade sur Garonne ?
Franchement... ?

Donc, pour les moins blasés, et les moins pusillanimes : la scène qui a tout déclenché, l'Apparition ! (assurez-vous que les enfants ne traînent pas à côté)

Hors piste coloré

Ah oui, ça fait peur !

Et vous étiez avertis.
Imaginez un peu les clients qui ont subi cette Apparition, sans préparation : le choc !

Et le pire était à venir. Si !

D'ailleurs les clients ont rapidement abandonné la place, certains ont même déserté le lieu en laissant leurs emplettes. Tant pis, le gamin n'aura pas ses livres scolaires, les professeurs de littérature vont débuter l'année dans l'agacement faute d'élèves équipés des œuvres au programme.

Et encore, cette personne, qui officie aussi comme comptable (!), n'a pas sorti sa calculette :

Hors piste coloré

Et donc le pire, l'insoutenable : la conversation qui s'ensuivit sur le rose - oups ! pardon, pas le rose : le corail des chaussures.

Car voyez-vous (et malheureusement vous voyez !) les chaussures ne sont pas roses mais corail, de même que la robe de Mu n'était pas à pois beiges mais taupe et la chemise du Grand pas vichy mais à carreau.

Voui, voui voui...

Sauf que... la taupe peut-être beige ou marron ou grise ou même rouge ! (on ne sait pas quelle est la couleur des comprimés ingérés par la comptable, mais c'est du lourd !)

Et oui, la taupe serait en fait une sous-espèce du caméléon (il est camé Léon, elle est camée Isa, elle a bobo Isa) et Mu aurait donc une robe en peau de taupe.
Alors que le Grand lui était simplement habillé en chemise à carreaux bleus et blancs, mais pas vichy, vu qu'en cherchant bien il y avait plusieurs bleus.
De toute façon, il est hors compétition vu sa vision des couleurs...

Vous comprendrez qu'il ait fallu une nuit de repos avant de trouver les mots pour vous décrire cette scène insoutenable !
C'est que réaliser l'effet dévastateur du corail sur les neurones des comptables est difficilement soutenable pour le commun des mortels, même quand il est un habitué des délires selviens.

Lire la suite

Vacances... publicitaires

7 Août 2013, 20:54pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Ce sont les vacances, mais ce n'est pas une raison pour se laisser envahir par de la publicité.

 

Aussi... zou ! un faux article !

 

Bonnes vacances à vous tous

 

Et si vous ne savez pas quoi faire, regardez donc ceci (clic)

Lire la suite

En attendant...

21 Mai 2013, 18:48pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Le compte-rendu de la soirée de mardi dernier va être mis en ligne. Si !

Mais en attendant... pour un nain joueur... ceci :

 

Lire la suite

Biométrie et anthropométrie

6 Avril 2013, 17:41pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Oui, oui.

Comme dirait une lectrice de ce blog : enfin un article intéressant !

 

Et il y a intérêt... cet article n'est ici que pour elle ! Si !

Naturellement, il est possible que ne partagent pas cet avis.

Possible, mais pas certain. Et puis... tant pis pour eux !

Tout le monde n'est pas amateur de Yoko Tsuno, après tout...

 

Donc, voici un lien vers une émission fort intéressante : "Question d'éthique" de Monique Canto-Sperber dont le thème était :

Biométrie et anthropométrie - la photographie composite de Francis Galton avec Sabine Plaud

Question d'éthique

 

On clique sur le titre et hop ! On y est !

 

En plus, contrairement à la première impression, il existe avec un rapport avec la librairie : un des invités du jour.

Pour plus de précision, merci d'attendre l'article à venir...

Lire la suite

A venir...

1 Février 2013, 18:10pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

 

AssMort.jpg

Vous avez compris, vous allez lire ici une "chronique" à propos d'un livre à paraître :

 

On ne distingue pas bien le nom de l'auteur sur l'image, mais à la lecture du titre, le doute n'est pas permis : c'est un ouvrage de Jean-Louis Marteil !

Vous voilà prévenus !

 

Tout le monde se souvient de "La chair de la salamandre", ce magnifique ouvrage décrit ici, ou encore , et à bien d'autres endroits, qu'une simple recherche sur un moteur idoine vous révèlera.

Dans notre bonté, reconnue de tous, on vous indique ces liens parce qu'ils décrivent bien l'atmosphère du récit : on y meurt presque autant qu'on y rit.

 

Il se trouve que dans "L'assassinat du mort" (quel titre !), c'est pareil mais... en plus grave !

 

Les protagonistes de ce polar médiéval noir, sont sensiblement les mêmes que dans "La chair de la salamandre", sauf ceux qui sont morts dans le premier... enfin... heu... non, on ne va pas vous raconter les anecdotes qui ont émaillé l'écriture du livre... même si on en meurt d'envie.

 

Il suffit de savoir que Jean-Louis Marteil a écrit "L'assassinat du mort" (ce titre !) : vous voyez les scènes se dérouler devant vos yeux, vous entendez les sons et vous sentez les remugles des tavernes.

Naturellement, la loufoquerie est convoquée par l'auteur et soulage la tension de certaines scènes. Ainsi... Mais non ! On ne vous dira pas comment un méchant personnage se retrouve écrabouillé par... heu... non, non... on ne le dira pas.

 

Les plus connaisseurs feront remarquer qu'il n'y a là rien de bien nouveau.

Et ils auraient raison, si l'auteur n'avait pas fait pire !

 

D'abord l'auteur exigeant a rencontré l'éditeur susceptible, dans les notes de bas de page. Et même le lecteur n'arrive pas à les faire taire ces deux là ! (Il paraît qu'il existe des lecteurs vicieux qui ont commencé par lire toutes les notes de bas de page ! On a les lecteurs qu'on mérite, monsieur Marteil !)

 

Ensuite, alors que l'auteur s'est visiblement amusé à introduire dans "L'assassinat du mort" (comment peut-on intituler un livre ainsi !) un personnage double, ou plutôt deux personnages unique (sans "s" à la fin, oui !), et tout cela juste pour perdre, voire agacer le lecteur...

Il a d'ailleurs tellement bien réussi qu'il finit par se perdre lui-même, ce que lui fait immédiatement remarquer l'éditeur.

Et bien sûr, sans scrupule aucun, il se débarrasse de ses personnages qui l'encombrent.

 

Il est vrai que ces deux là pourraient - à condition d'être moins nigauds - renvoyer une certaine idée de la schizophrénie qui pourrait perturber l'auteur... ou l'éditeur ?

 

Bref, comme on le voit, c'est du Marteil "grave" ! (enfin, on veut exprimer par là : plus grave que d'habitude. Si ! C'est possible !)

Et donc, avec le plus grave défaut : à la fin du livre, il n'y a plus de page !

Et là... là... le syndrome de sevrage peut être redoutable !

 

Heureusement, l'éditeur, conscient du risque a édité un appendice à "L'assassinat du mort" (c'est pas vrai un titre comme ça !).

Bon... Soyons honnêtes... En fait, il n'y est pour rien, ou presque.

On est donc prié de dire "merci Muriel".

Merci aussi les tarés de service qui ont participé à l'élaboration du "Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions à l’usage des lecteurs érudits de La chair de la salamandre et de L'assassinat du mort".

 

Il faut bien le reconnaître, l'auteur a aussi un don pour les titres "n'importe quoi" !

Plutôt que vous décrire ce supplément indispensable, allez donc lire en cliquant ici, vous aurez même droit à un article écrit par une des rédactrices...

Et naturellement, en cliquant sur la couverture du livre, en haut, vous devriez aboutir au bon endroit chez l'éditeur, pour découvrir "L'assassinat du mort" (Pfff !) et du "Dictionnaire etc..." 

 

Ah ! Oui... Autre information : le tome 3 est en préparation, ce sera "La mouche et le pendu" (oui, on sait !).

Il y a parfois des repas redoutables...

 

 

Lire la suite

1 2 > >>