Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Certainement pas

14 Août 2015, 11:04am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Vous le savez, le chroniqueur fatigué relate parfois ses mésaventures quotidiennes, parfois ses rencontres, toujours en relation avec la librairie Grand Selve de Grenade, même si, parfois, le rapport entre la chronique et la librairie peut sembler abscons.

En revanche - heureusement - vous n'êtes pas soumis à la lecture des opinions ou des sentiments du chroniqueur.

Aujourd'hui verra une exception, vous voilà prévenus.

Il y a 20 mois, j'étais dans la même voiture de cacou, un peu excité à l'idée de rencontrer "en vrai" une des rares personnes capable de me faire rire, dans mon lit, à la lecture de ses ouvrages.

Il y a Franquin, Maëster et... Coyote.

Le temps d'un trajet Toulouse-Grenade, c'est donc avec Coyote que j'ai conversé. (souvenez-vous. clic)

Tutoiement d'emblée.

Pas le tutoiement qui veut laisser croire qu'on va devenir pote pour la vie. Non, juste ce qu'il faut pour qu'on se sente à l'aise, sans "chichi".

Après s'être moqué de ma voiture de branleur (de toute façon, il n'aime que les motos ce mec, et puis... c'est vrai que c'est une voiture de branleur...), on a échangé sur ses œuvres, sur les adaptations (dont certaines lui étaient inconnues !).

Ce fut bourru. Bourru et subtil.

Franc aussi. Franc et délicat.

Et chaleureux. Chaleureux et pudique.

C'est ce que l'on trouve dans "Litteul Kévin" et dans "Les voisins du 109" à propos desquels nous avons pas mal échangé...

Et aujourd'hui, dans cette même voiture, devant le cimetière, suite à une incompréhension, je pense que la cérémonie se déroulera dans l'intimité.

Bien sûr, des motards arrivent sans discontinuer depuis 10 min. Mais ces gars là sont ses amis.

Et je me retrouve là... avec la furieuse sensation que si je n'y vais pas, je n'y croirai pas.

Et puis, finalement... tant mieux.

Car je vous le dis : je n'y crois pas !

Je n'y crois pas, et je n'y croirai pas !

Je sais que je mens, je sais que je me "ferai à l'idée", comme cela m'est arrivé trop souvent.

Et bien pour l'instant, non !

Et je n'ai pas envie que ça change.

Qu'on ne vienne pas me parler de "réalité". La réalité est méprisable. La réalité, je la conchie.

Et d'ailleurs, Coyote ne peut pas mourir. Il m'a promis la suite des "Voisins du 109", en glissant malicieusement qu'il ne dédicace pas très souvent mais qu'il lui arrive d'improviser des séances, là... au bistrot où nous avions rendez-vous.

Alors mec, t'as intérêt à la finir cette série, que je vienne faire le pied de grue dans ce troquet pour que tu me dédicaces tous les albums ! Et ça ne peut pas être autrement.

Certainement pas

Lire la suite