Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Articles avec #chroniques fatiguees

Hors piste coloré

7 Septembre 2017, 10:27am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Attention, cet article ne s'adresse pas à tous les publics !

Bien sûr, on vous glisse parfois des vidéos un peu "hautes en couleurs", comme celle de Blanche Gardin (qui vient très bientôt en dédicace, vous le savez... non ? Tsss... lisez ceci alors : clic).

Mais il n'y a là rien de choquant, alors que dans ce qui va suivre... sauf peut-être pour les daltoniens, et encore...

Donc, vous voilà prévenus, rien ne vous oblige à poursuivre.

Sachez encore qu'il est question de taupes caméléon, de vichy (pas céleste hein !), de pois et de calculette pour pink lady !

Oh, inutile de prendre cet air navré de celui qui s'apprête à subir les assauts graphorrhéïques d'un chroniqueur épuisé et épuisant.
D'abord rien ne vous y oblige et puis, comme toujours, ce qui est transcrit ici n'est que le pâle reflet d'une réalité selvienne, certes parfois consternante, dont la relation ne relève pas nécessairement de l'obligation absolue et dont la méconnaissance n'entrainerait pas de manque insurmontable dans votre vie.
C'est vrai... mais enfin... ça ne vous titillerait pas, même un peu, même un tout petit bout de cortex, voire de glande curiosétale, de ne pas savoir ce à quoi vous avez échappé en ne venant pas à la librairie Grand Selve de Grenade sur Garonne ?
Franchement... ?

Donc, pour les moins blasés, et les moins pusillanimes : la scène qui a tout déclenché, l'Apparition ! (assurez-vous que les enfants ne traînent pas à côté)

Hors piste coloré

Ah oui, ça fait peur !

Et vous étiez avertis.
Imaginez un peu les clients qui ont subi cette Apparition, sans préparation : le choc !

Et le pire était à venir. Si !

D'ailleurs les clients ont rapidement abandonné la place, certains ont même déserté le lieu en laissant leurs emplettes. Tant pis, le gamin n'aura pas ses livres scolaires, les professeurs de littérature vont débuter l'année dans l'agacement faute d'élèves équipés des œuvres au programme.

Et encore, cette personne, qui officie aussi comme comptable (!), n'a pas sorti sa calculette :

Hors piste coloré

Et donc le pire, l'insoutenable : la conversation qui s'ensuivit sur le rose - oups ! pardon, pas le rose : le corail des chaussures.

Car voyez-vous (et malheureusement vous voyez !) les chaussures ne sont pas roses mais corail, de même que la robe de Mu n'était pas à pois beiges mais taupe et la chemise du Grand pas vichy mais à carreau.

Voui, voui voui...

Sauf que... la taupe peut-être beige ou marron ou grise ou même rouge ! (on ne sait pas quelle est la couleur des comprimés ingérés par la comptable, mais c'est du lourd !)

Et oui, la taupe serait en fait une sous-espèce du caméléon (il est camé Léon, elle est camée Isa, elle a bobo Isa) et Mu aurait donc une robe en peau de taupe.
Alors que le Grand lui était simplement habillé en chemise à carreaux bleus et blancs, mais pas vichy, vu qu'en cherchant bien il y avait plusieurs bleus.
De toute façon, il est hors compétition vu sa vision des couleurs...

Vous comprendrez qu'il ait fallu une nuit de repos avant de trouver les mots pour vous décrire cette scène insoutenable !
C'est que réaliser l'effet dévastateur du corail sur les neurones des comptables est difficilement soutenable pour le commun des mortels, même quand il est un habitué des délires selviens.

Lire la suite

Attention, lire peut nuire à votre santé

29 Septembre 2015, 22:03pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

 

Attention, on ne parle pas ici d'une lecture maîtrisée, de celle qui vous entraîne implacablement vers d'autres rivages le soir, sous la couette.
Celle qui dure 2 lignes ou 2 pages ou 2 chapitres selon votre état (ou éventuellement l'état de la personne à côté...).
Non (et pour une fois, le chroniqueur fatigué n'a pas commencé par cette négation. Surprenant !), on parle ici de la lecture surprise.
Vous savez... cette activité quasiment nonchalante, motivée par le désœuvrement...

Imaginez : vous êtes - par exemple et au hasard - assis dans une librairie, occupé à... ne rien faire.
Le bus qui doit transporter votre fille est pris dans les bouchons, alors... proche de l'assoupissement... vos yeux se posent sur des livres sans que vous y attachiez d'importance, votre cerveau n'analyse même pas ce que vos yeux voient...
Croyez-vous !

Car, d'un coup, sans que vous le désiriez, autant dire "à l'insu de votre plein gré" : Paf ! Quelque chose attire votre attention, vous sort de la douce torpeur annonciatrice de léthargie.

Ainsi, vous pourriez voir un livre (oui, dans une librairie c'est même encore probable. Si, si !) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et plus précisement, le dit ouvrage pourrait présenter un bandeau :

 

Attention, lire peut nuire à votre santé

Ca vous frappe aussi, n'est-ce pas !
"les vraies gens"

 

Et là, tel le chroniqueur fatigué (et ce n'est rien, ça va empirer dans peu e temps), vous vous dites : mais c'est vrai ça... gens, c'est parfois masculin, parfois féminin...
On connait amour, orgue, délice.
Aimable plaisanterie à côté de "gens".

Comment décide-t-on du genre du mot "gens" ?

 

Le Littré précise bien quand le masculin s'applique, mais laisse le flou total pour le reste sans qu'on puisse décider si le féminin est alors de rigueur.

C'est bien dommage, car c'est là qu'on s'amuse...
En effet, la règle est simple (en fait !) :

Gens est féminin quand il est précédé d'un adjectif.

Facile vous dites-vous. "De belles gens, des gens laids".

 

Oui... Sauf que... Cela n'est vrai que si l'adjectif possède des terminaisons différentes au masculin et au féminin. Vous suivez ? Bien !

Ainsi, "De fiers honnêtes gens" (et non "De fières honnêtes gens") car honnête s'écrit de la même façon au masculin et au féminin.

Jusque là, tout va encore bien... Mais si... relisez, prenez un cachet d'aspirine et ça va aller.

Sauf que... il faut faire attention quand plusieurs adjectifs précèdent le mot, on ne considère que celui qui précède immédiatement "gens".

Ainsi : "des honnêtes et belles gens" mais "de beaux et honnêtes gens" puisque honnête s'écrivant de la même façon au masculin et au féminin (c'est indiqué juste au-dessus, ce que vous venez de relire... suivez un peu ! ), gens est donc masculin car dans ce dernier cas c'est honnête qui est juste devant gens (et donc les adjectifs sont au masculin aussi).

 

Oui mais... attention ! Ceci n'est valable que pour les adjectifs qui précèdent !

Et oui... on vous a menti... Vous savez quand on vous expliquait que l'adjectif s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il qualifie... Oui, ben... pas toujours en fait !

Ainsi, si gens est féminin (c'est-à-dire lorsqu'il est précédé d'un adjectif épithète qui est différencié au féminin et au masculin, est-il utile de vous le rappeler ?) les adjectifs qui le précèdent et qui s'y rapportent seront au féminin, mais pas ceux qui lui succèdent dans la phrase !

Trop fort non ?

Ainsi : Toutes ces belles gens sont doués pour l'orthographe (et non douées).

 

Ah... Le français est une bien belle langue avec des complications savoureusement inutiles... J'adore !

Lire la suite

John Fitzgerald

5 Mars 2015, 15:21pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Personnellement, je connais un Jean-François.

Remarquez bien que, jusqu'alors, je n'avais pas considéré cela comme un problème.

Bien sûr, depuis quelques temps il a pris l'habitude de ficher ses aiguilles sur mes jambes, mes poignets... mais bon... entre amis, ça se fait non ?

Sauf que... La connaissance d'un Jean-François peut s'avérer dangereuse !

Si !

Surtout quand on connaît sans savoir de qui il s'agit...

Comme aurait pu dire l'autre : "Quand les troubles cognitifs mnésiques coïncident avec l'onomastique anthroponymique, faut plus comprendre, faut prier !"

Et ça tombe bien, parce qu'on entend déjà les râleurs habituels faire remarquer que le chroniqueur a perdu la tête ("déjà que..." ajoutent certains persifleurs), que cette fois, vraiment, "il nous agace sérieusement la fibre podo-glutéale" (entendez par là que l'envie leur vient de poser vivement leur pied sur le postérieur du chroniqueur), ou encore "bon, c'est pas tout, mais j'ai encore des cartons à livrer moi !"

Et bien, c'est un tort !

Si !

Avoir les pensées obnubilées par un JeF, peut vous mener directement aux urgences neurotraumatiques par exemple.

Ainsi, vous cheminez tranquillement et pédestrement dans les rues de Grenade (ce qui est déjà une erreur !), tout à vos considérations sur les JeF connus mais dont le souvenir précis se refuse à votre conscience, quand subitement un vélo manque de vous estropier en vous faisant tomber sur le trottoir, votre tête passant à 2 cm d'une bite placée là en vue d'interdire le stationnement aux véhicules motorisés à 4 roues.

Et la malheureuse vélocycliste à la fois confuse d'avoir provoqué cette quasi catastrophe, et se relevant elle-même difficilement de sa chute, heureuse d'avoir échappé à la matière fécale laissée là par un chien, sûrement un boxer d'ailleurs, risque de se montrer particulièrement inquiète quand, en vous relevant, vous lui demanderez : "Vous aussi vous pensiez à JeF ? Attention ! Vous allez marcher dans une crotte de Jean-François !"

Il faut le savoir : les boxeurs s'appelent Jean-François.

A moins que ce soit les Jef qui boxent...

Quoi qu'il en soit, si vous fréquentez des Jean-François, méfiez-vous !

Si ça trouve... il s'appelle John Fitzgerald !

John Fitzgerald
John Fitzgerald
John Fitzgerald
John Fitzgerald

Lire la suite

Scoop

17 Décembre 2014, 11:48am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Ceux qui ont réussi à placer "procrastination" dans la conversation, et donc le droit de claquer des mains en sortant, et bien ceux là l'auront remarqué : un joyeux Pere Noel les salue.

Un Pere Noel chantant et... dansant.

Et quelle danse !

Un déhanché qui ridiculise toutes les mauvaises langues qui traitent de croulant cet honorable fournisseur en cadeaux.

Ce que l'on ignorait jusqu'à présent, mais que le chroniqueur fatigué est en mesure de révéler, ce qu'il va d'ailleurs faire rapidement, bien que cette action fusse en totale contradiction avec le principe de procrastination, lequel mot, on vous le rappelle, est LE mot du moment... Ce que le chroniqueur, donc, au péril de sa vie sinon de sa santé mentale (quel est le malotru qui soutient qu'elle ne risque plus rien ? Vilain !), ce que malgré tous les risUes, et uniquement pour vous etre agréable, c'est que... Ce déhanché, ce mouvement caractéristique qui rappelle plus "Fame" que le déplacement du paralytique (quoique...), et bien... c'est la danse de l'ours !

Si !

Et le plus intéressant, c'est que -comme chacun le sait- c'est le Grand lui-même, le libraire oui, qui en est le grand spécialiste et qui l'a apprise au vieillard !

Si vous êtes gentils, il vous fera une démonstration... Mais là... Le chroniqueur ne peut vous le certifier...

Lire la suite

En kilt devant ta boutique !

13 Novembre 2013, 06:44am

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Non !

Il ne sera pas nécessaire désormais de venir à la librairie en kilt...

Quoi que...

Vous trouverez là quelques articles tout à fait sayants... (clic sur l'image)

kilt-punk-noir.jpg

 

Naturellement, il y a déjà des grincheux qui se demandent pourquoi le chroniqueur fatigué vous parle de kilt dès potron minet et qui imaginent une nuit à fumer des substances rigolotes, ou un thé matinal aux herbes pas autorisées...

 

Ceux-là ont l'esprit tordu !

 

En réalité, tout cela est logique. Si !

 

En effet, le tome 10 de Litteul Kevin vient de paraître et est en vente dans toute la bonne librairie de Grenade sur Garonne.

litteul-kevin-tome-10.jpg

Et il se trouve qu'après avoir découvert les étendues enneigées du Québec, la famille est partie en Ecosse en quête de généalogie.

 

Ecosse = kilt... Le raccourci en forme de cliché peut paraître facile... Et bien non !

 

Il faut tout vous expliquer ce matin...

 

C'est qu'entre les éclats de rire provoqués par la lecture de cet album, on découvre que les relations entre la France et l'Ecosse dépassent un lointain cousinage ou une possible nostalgie d'une reine commune.

Il s'agirait plutôt d'une gemellité insoupçonnée !

 

Ainsi, une boutique toulousaine connait-elle son double écossais !

La preuve :

1460307 10151493997924364 12563940 n

 

Pour ceux que ça intéresse, on apprend aussi comment faire de la moto en kilt...

 

On en profite pour vous signaler la sortie du dernier Sire Cedric : (en vente au même endroit que la BD de Coyote)

la-mort-3D.png

Ah non ! Cette fois, on ne vous explique pas le rapport en Sire Cedric et ce qui précède !

 

Mais on espère qu'en décembre ce rapport sera évident pour tout le monde...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>