Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Addict Grand Selve Grenade sur Garonne

Saignature au Grand Selve

4 Avril 2010, 16:50pm

Publié par Selve Addict Grenade sur Garonne

Le chroniqueur ne souhaitant pas être "pénible au-delà du raisonnable"... voici donc l'article consacré à la saignature de mur par l'auteur Sire Cédric, samedi dernier.

 

Vous avez sûrement lu l'article précédent et donc découvert l'auteur...

 

Certes, on se rend compte rapidement en discutant avec Sire Cédric qu'il connaît parfaitement son personnage, qu'il ne se prend pas au sérieux... ce qui ne l'empêche pas de faire sérieusement son boulot d'auteur.

Du sérieux et de l'honnêteté, il connaît l'univers dans lequel évolue son personnage, il ne s'agit pas de "surfer" sur une vague à la mode.


Mais cela n'empêche pas la distanciation, ni l'humour...


Les plus curieux auront vu cette vidéo de promotion (si, si... promotion !) du dernier ouvrage "De fièvre et de sang" :


 

 

 

 

Alors forcément, on pouvait craindre le pire pour la signature sur mur !

Surtout que... avec ce pas triste Sire (oui, je sais, pas la peine de laisser des com de réprobation, elle est nulle celle-ci ! mais vous savez bien que je ne résiste pas à ce genre de facilité. Vous devriez être habitués maintenant !) Donc... reprenons :  ... avec ce Sire là, la moindre séance de dédicace voit arriver la maréchaussée, l'évocation d'un pseudonyme vous entraîne sur l'île d'Eéa, et la visite des lieux grenadins... heu... non là... l'expérience doit se vivre !

C'est un peu comme changer subitement de dimension...

 

 

Une belle matinée pour se promener et découvrir un lieu nouveau. L'invitation, bien qu'inattendue, offrait même l'attrait un peu culpabilisant des dernières minutes passées sous la couette avant de se mettre au travail.

En attendant que le café chaud vite avalé, toujours rapide la pause-café avec le Grand, officie en libérant l'énergie idoine à la séance de signature, pourquoi ne pas se laisser guider avec nonchalance...

Les lieux semblent colorés, chaleureusement fouillis...

Les premiers mètres franchis, vous savez que votre survie dépendra de votre capacité apnéïque.

Là, immédiatement vous regrettez le manque d'entrainement à la piscine.

Vous saviez que vous auriez dû dormir plus. Le souffle est court. Surtout ne pas paniquer !

Vite, s'approcher de la fenêtre. Un peu d'air... mais il va falloir repartir !

Surtout ne pas respirer en-dehors des encadrures de fenêtre.

Eviter ce tableau dont les formes peintes se mettent à bouger ! Et la statue avec le bras qui s'allonge en rampant au sol jusqu'à vos pieds.

Là, l'escalier ! Seule issue.

Mais plus vite ! Les murs se rapprochent, les marches bougent.

Heureusement, une autre pièce, fenêtre ouverte.

La nappe sur la table !  Elle aussi glisse au sol et s'approche. Repartir. Nouvel escalier au fond, passer devant la bibliothèque.

Heureusement l'odeur vous rappelle qu'il vous faut fuir, ces livres noirs sont pourtant attirants mais... ne pas les ouvrir, ne surtout pas les ouvrir, sortir, fuir, vite !

 

Bon... la relation de l'expérience est bien plate... il faut la vivre ou être écrivain... mais c'est pour vous faire comprendre que la vie prend un relief tout particulier avec ce Sire là.

 

Alors, la signature sur mur, surtout quand on a prévenu qu'un client serait cordialement invité à se faire (un peu) saigner... ça ne peut être que...

original ? Oui, mais le terme est faible.

singulier ? décoiffant ? inquiétant ?

 

Vous verrez par vous-même... un peu plus tard, là le chroniqueur a autre chose à faire !



 


Commenter cet article